mardi 19 janvier 2010

Les convertis d'al-Qaïda

Une chaîne de télévision belge, RTL TVI a réalisé un scoop en découvrant, quelque part au Pakistan, un Belge converti à l'islam qui a rejoint les rangs d'al-Qaeda ou de ses épigones Taliban.

Ce qui est le plus surprenant dans cette affaire, c'est que l'on s'étonne, dans de nombreux médias et une partie de l'opinion, de voir un Belge dans les rangs du djihad. Comme quoi, un clou chassant l'autre, trop de journalistes et de citoyens ont la mémoire courte. D'abord, les précédents de convertis européens, australiens ou américains ayant rejoint al-Qaeda sont nombreux: de Christophe Caze et Lionel Dumont du "Gang de Roubaix" à Hervé "Djamel" Loiseau, mort de froid dans les montagnes d'Afghanistan en 2001 ou à l'Australien David Matthew Hicks ("Muhammad Dawood") arrêté dans le même pays la même année, en passant par Adam Pearlman ("Azzam al-Amriki"), ou encore Christian Ganczarski, l'un des organisateurs de l'attentat contre la synagogue de la Ghriba, à Tunis, le 11 avril 2002 (21 morts...)et, bien entendu, la Belge Muriel Delgauque, morte le 9 novembre 2005 dans un attentat suicide en Irak.

En fait, des dizaines de convertis (sinon plus) ont été identifiés (et pour certains d'entre eux arrêtés ou mis hors d'état de nuire) dans les rangs d'al-Qaeda depuis 2001.

Le converti a en effet une double valeur pour la mouvance djihadiste.

Symbolique d'abord: le fait que des personnes nées dans une autre religion rejoignent le combat n'est-il pas la preuve la justesse de la cause? Tactique ensuite: "le djihadiste aux yeux bleus" comme le qualifient certains, peut, par définition, échapper à toute détection s'il adopte un comportement neutre. Blanc, porteur d'un passeport occidental, il peut, par définition aller partout et passer à travers tous les contrôles.

Il sera d'autant plus utilisé dans l'avenir que l'augmentation des contrôles que suscite l'attentat raté du vol 253, à Detroit, le 25 décembre dernier se fera, évidemment, au détriment des populations arabo-musulmanes "classiques" et "typées".

Le "djihadiste aux yeux bleus", lui, échappera toujours aux radars....

2 commentaires:

  1. Le djihadiste aux yeux bleus est sans doute aussi nettement plus dangereux, parce que motivé par l'envie de prouver à ses nouveaux co-religionnaires la force de son appartenance à sa nouvelle confession...

    RépondreSupprimer
  2. les futurs djihadistes commencent hélàs dans nos démocraties occidentales ou nos politiciens dorment sur des bombes islamistes à retardement sans se préoccuper du futur. lorsque l on voit comment l islamisation de nombreux quartiers de paris et de france et d europe sont à l'oeuvre et visibles avec la complaisance du parti communiste, de besancenot, des verts des socialistes et de la droite, car toutes les dérives du communautarisme sont largement dépassées, on se demande pourquoi la question est posée : la france et l'europe via EURABIA sont déjà islamisées : voir tapis sur les trottoirs boutiques marchés fermés les jours de prière, la langue arabe parlée meme dans le grand palais entre les gardiens et les différents employés, bref, il est facile de remonter le temps et la tete de braves gens et de les envoyer se faire exploser!!! c est la faute à tous nos politiques de laisser pourrirune grave islamisation qui va meme à l encontre des musulmans et du monde arabe et du developpement de l économie....

    L autocensure et la peur gagnent aussi nos fameux journalistes qui ne le sont plus (car les infos ils prennent ca sur internet comme nous!!= et les débats sont toujours faussés car on ne parle jamais de TERRORISME, de GUERRE, d'ISLAMISATION et autres, ce n est pas correct!!!

    a quand une équipe courageuse qui encourage les musulmans à s'autodéterminer par rapport aux islamistes et aux faiseurs de religion

    RépondreSupprimer